Intentions, manifeste, etc.

Pourquoi nous ralentissons

Chères auditrices, chers auditeurs, chers contributeurs, chères contributrices,

 

Radio Talweg entre dans sa quatrième semaine. Nous sommes très heureux-ses d’avoir réussi notre pari : créer un outil d’échange, de liaison, d’expression en ces temps de séparation, de distanciation, et d’étouffement. Nous avons réussi grâce à vous : à vos paroles, à votre soutien, à votre présence, à vos propositions, à votre écoute. Nous avons réussi ensemble.

Cependant, nous devons à présent ralentir le rythme de nos émissions.

Jusqu’ici, une partie d’entre nous était occupée à préparer les émissions sur la majorité de leur temps de veille (le temps de sommeil apportant parfois aussi son lot de suggestions!).

Nous sommes nous aussi confinés et devons nous aussi prendre soin de nous-mêmes, de même que nous éprouvons le désir d’être davantage disponibles aux choses et aux êtres qui nous entourent, au plus proche. Nous devons et voulons donc ralentir.

Il semble d’ailleurs que cette nécessité et ce désir de ralentissement correspondent à une nécessité et à un désir qui nous dépassent : pour surmonter les crises présentes et futures, nous pensons que nos sociétés doivent ralentir et se relocaliser. Radio Talweg ne peut que fonctionner en phase avec ces perspectives.

Toutefois, il n’est pas question qu’une si belle réussite s’arrête brusquement.

Aussi nous aurons à cœur de vous proposer des émissions les mêmes jours que d’habitude, mais seulement le soir avec une durée réduite à une heure environ. Nous aurons aussi à cœur de diffuser vos paroles et vos contributions.

Nous fonctionnerons sans doute désormais au gré d’une thématique par semaine.

La ville du 20 au 24 avril, le monde paysan du 27 avril au 1er mai, les sciences et le pouvoir du 4 au 8 mai. (Ceci est un programme provisoire susceptible de modification.)

Nous attendons vos idées et vos envies.

 

Nous avons commencé à faire circuler un questionnaire à destination des personnes confinées en ville que nous connaissons. Si c’est votre cas, n’hésitez pas à y répondre, à nous appeler ou à vous enregistrer vous-mêmes pour que nous puissions diffuser vos réponses au cours de la semaine consacrée à la ville.

Le questionnaire est le suivant :

-avez-vous choisi d’être confiné en ville ? Si oui ou si non, pourquoi ?

-comment vous sentez-vous à l’heure actuelle ?

-quelles sont les transformations qui ont eu lieues dans votre quotidien depuis le confinement (approvisionnements, voisins, sorties, etc.) ?

-comment aimeriez-vous que votre rapport à la ville change à l’avenir ? Comment aimeriez-vous que la ville elle-même change ?

 

Plus que jamais, l’intime est politique. Et désormais, nos pratiques politiques ne peuvent qu’être le prolongement de nos pratiques de soin.

 

Prenez soin de vous, prenons soin de ce qui nous fait vivre,

À bientôt, en direct ou en différé!

dimanche 19 avril 2020

la montagne de l'attention
Que pourrait-être Radio Talweg?

Radio Talweg émet depuis plusieurs villages situés entre l'Ouche et l'Auxois. Certain-e-s de ces animateur-trices sont installées dans la région depuis plusieurs années, d'autres y sont de passage régulièrement. Tou-te-s sont habitant-e-s du territoire de fait pour la durée du confinement.

Derrière l'initiative de cette radio, il y a la sensation que la crise que nous traversons est emblématique de notre temps. Pour faire face à l'incertitude du futur, beaucoup de personnes désirent renforcer les formes d'entraide et les moyens d'autonomie en lien avec les territoires qui nous tiennent à coeur.

Radio Talweg voudrait être avant tout une radio locale, bien qu'elle soit audible par internet seulement. Peut-être ne durera-t-elle que le temps du confinement, peut-être perdurera-t-elle au-delà en se transformant. Dans tous les cas, nous la concevons comme un outil mis en commun, disponible à toute sorte de réappropriation. Nous serions donc très heureux de recevoir toute forme de critique, de suggestion, de proposition et même de demande de participation régulière.

la radio qui nous fait décoller

Manifeste des talwegs

Mardi 1er avril 2020, depuis un repli confiné de l’Auxois

-----------------

Il paraît que les vies ont été subitement bouleversées,

Il paraît que toutes les injustices et toutes les aberrations de ce monde ont été portées au grand jour par des entités invisibles,

Il paraît qu’on redécouvre l’attention à ce qui nous est proche,

Il paraît que se multiplient les gestes d’entraide les plus élémentaires, en dépit de la séparation imposée,

Il paraît que le confinement a ouvert une brèche où s’immisce l’imagination collective...

Radio Talweg voudrait colporter ces rumeurs qui pourraient s’avérer fondées.

Radio Talweg voudrait charrier vos voix, nos voix, de l’Ouche à l’Auxois et au-delà, pour qu’elles s’entremêlent et résistent à ce monde disloqué.

Comment trouver des prises dans cette situation vertigineuse ?

-----------------

Les talwegs sont les courbes imaginaires qui sinuent au creux des vallées, des ravines, et autres lézardes du paysage. Reliant les points les plus bas, ce sont les lieux où convergent les ruissellements pour former les rivières. Ils accueillent à l’occasion le tracé d’un sentier, lorsque les créatures ont trouvé plus confortable pour cheminer de suivre l’inclinaison la plus douce.

À leur image, Radio Talweg voudrait se tenir aux points les plus bas, proche de l’eau et du limon, proche de la vie quotidienne et de ses rebondissements imperceptibles.

-----------------

Faire entendre, relier, lier, se faire l’écho du trouble, soigner, chemin faisant...